Implants Dentaires : les risques

VOIR LES CONTRE-INDICATIONS

Les risques associés aux implants dentaires

Les implants dentaires font partie d’un des traitements les plus prévisibles en dentisterie. Toutefois, comme tous les traitements médicaux, il comporte certains risques liés à :

  • La santé générale du patient (diabète non contrôlé, ostéoporose non contrôlé, maladie dégénérative, sclérose en plaque) etc.
  • Un manque d’os (quantité et qualité insuffisantes) qui n’offre pas un encrage adéquat aux implants. La régénération de l’os est obligatoire dans la plupart des cas.
  • Un nombre insuffisant d’implants (les dents situés à l’arrière de la bouche reçoivent 3 fois plus de pression que ceux situés à l’avant. C’est pour cela que les dents naturelles en arrière de la bouche ont trois racines et qu’il faut par conséquent placer plus d’implants à cet endroit)

Les habitudes d’hygiène buccale inadéquate

implant dentaire tabac

L’usage du tabac diminue de 10-15 % le taux
de succès des implants (voir l’article)

La nourriture coincée entre les dents qui n’est pas enlevée tous les jours est détruite par les bactéries de la bouche, lesquelles, bien nourries, se multiplient. Une fois que leur nombre augmente, elles ne peuvent plus être contrôlées par la défense naturelle de l’organisme. Elles vont alors attaquer l’os qui soutient les dents et les implants et vont les détruire graduellement.

 

Pour éviter ce genre de risque, il est nécessaire de se brosser les dents après chaque repas et de se passer du fil de soie dentaire entre les dents et en dessous de la gencive autour de l’implant.

Les risques de rejet

Les matériaux utilisés sont censés être "biocompatibles", c’est à dire qu’ils sont neutres afin d’être acceptés mécaniquement par les os. Toutefois il arrive parfois que l’ostéo-intégration ne se produise pas correctement. Il est alors nécessaire d’intégrer un nouvel implant dentaire, au même endroit, qui lui, s’intègrera sans doute parfaitement. Cet inconvénient se manifeste sur environ 3 à 5% des cas traités, notamment chez les gros fumeurs.

Le grincement des dents (Bruxism)

35 - 40 % des gens grincent des dents, souvent à cause d’un stress quotidien. Ces patients risquent de perdre leurs dents naturelles et peuvent perdre aussi les implants s’ils ne contrôlent pas leur bruxism. Pour contrer le grincement, une plaque (gouttière) rigide en plastique transparent est portée pendant la nuit (et à l’occasion pendant le jour) sur les dents soit du maxillaire supérieur, soit du maxillaire inférieur. Cela peut, dans la plupart des cas, corriger ce problème.

 

Les malocclusions et les occlusions (contact entre les dents des deux mâchoires) déséquilibrées découlant de la perte de dents produisent des forces para-fonctionnelles. Par conséquent elles peuvent détruire l’os qui soutient les implants. Equilibrer ces occlusions règle totalement le problème.

 

En savoir plus...